Scène Nationale
Aubusson

2016
2017

Administration 05 55 83 09 10
Billetterie 05 55 83 09 09

LA JEUNE CRÉATION


Collectif OS'O
Collectif Le Grand Cerf Bleu
Le Birgit Ensemble
Cie La Vouivre
Cie Thomas Visonneau
Collectif Zavtra
Cie du Dagor
Cie Fée d'Hiver

L’assommoir – Mar. 06 déc. 19h30

Installé à Bordeaux, le Collectif OS’O est né du désir commun de cinq comédiens, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard, et Tom Linton, issus de la 1e promotion de l’ESTBA (Ecole Supérieure de Théâtre de Bordeaux en Aquitaine) de construire ensemble une aventure collective après l’école. Nés dans les années 1980, ils font le constat d'un monde désenchanté et cherchent quels sont nos mythes actuels pour lui rendre sa féérie. Pour leur 1e création, L'assommoir, ils choisissent de travailler avec David Czesienski, metteur en scène rencontré au cours d'un voyage d'études. Le collectif a ensuite créé deux spectacles : Débris de Denis Kelly et Timon/Titus.






Non c’est pas ça ! (Treplev variation) – Jeu. 06 avr. 20h30 - Spectacle Lauréat du Prix du Public Impatience 2016
Le collectif est en résidence du 08 au 14 mai pour Jusqu’ici tout va bien

Le collectif Le Grand Cerf Bleu est né en 2014. Basé dans l'Hérault, il se distingue par son processus de création. Composé de trois membres, Laureline Le Bris-Cep, Gabriel et Jean-Baptiste Tur, les spectacles se conçoivent collectivement dans le processus d'écriture, de mise en scène ou d’interprétation. Le Grand Cerf Bleu travaille à partir d'improvisation et n'hésite pas à revisiter des textes du répertoire, comme c'est le cas pour Non c'est pas ça !, qui est leur première création. Vous avez déjà pu voir Jean-Baptiste Tur pour le collectif Zavtra qui a signé la mise en scène de Il était une fois un pauvre enfant présenté la saison dernière.

Pour un prélude – Jeu. 16 mars 20h30
La Cie est en résidence du 12 juin au 05 juillet pour Memories of Sarajevo et Dans les ruines d´Athènes

Le Birgit Ensemble est une compagnie créée en 2014 à l'occasion d'un projet particulier, celui de Berliner Mauer : vestiges. Pour leur premier spectacle Julie Bertin et Jade Herbulot, qui ont fait leur classe ensemble à l'Ecole du Studio Théâtre d’Asnières puis au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, décident de raconter l'histoire du mur de Berlin. En juillet 2015, elles proposent une version en extérieur de Pour un Prélude, deuxième projet abordant cette fois le passage à l´an 2000. Julie Bertin et Jade Herbulot travaillent actuellement à l´écriture de deux nouveaux spectacles : Memories of Sarajevo et Dans les ruines d´Athènes. Ces deux volets formeront avec ceux qui précèdent une tétralogie autour du passage du XXe au XXIe siècle.

La Belle – Lundi 10 avril 14h30 (séance scolaire)
Feu – Mardi 11 avril 20h30
La Cie est en résidence du 21 au 31 octobre

Bérengère Fournier et Samuel Faccioli, on se les rappelle côte à côte, assis sur un canapé, face au public, une valise à leurs pieds. 2007, tout premier spectacle de leur jeune compagnie, La Vouivre. Leurs deux bonnes têtes, des mains, des yeux, des pieds qui pétillent. L’instant de la rencontre, la naissance de l’amour. La pièce s’appelle [oups] (elle est recréée en 2013, sous le titre, [oups] génération, avec des adolescents et des seniors). Suit [opus], en 2009. La même chose à l’envers ou presque. Cette fois, l’amour y est un peu moins... affriolant. Pardi} en 2011 marque la fin d’un triptyque. Il y a des brumes, une forêt peut-être, des corps au ralenti, des traversées d’animaux fabuleux. Un rêve ou l’au-delà. Auprès d’eux, chaque fois sur le plateau, leur complice de toujours, le musicien Gabriel Fabing, magicien des sons, Fabing, sa guitare, ses feuilles séchées, sa console et ses brindilles. D’où vient tant de charme ? D’un univers poétique et gracieux, de la simplicité ou de la délicatesse d’artistes qui ne cherchent pas à renverser la table. (Daniel Conrod)

Claude Gueux – du Lun 23 au Jeu 26 jan 19h30
La Cie est en résidence du 01 au 15 décembre et du 27 février au 07 mars pour Horace

Depuis 3 ans, la Scène Nationale d’Aubusson soutient les projets de Thomas Visonneau. Après une année au Conservatoire de Bordeaux, il intègre L’Académie Théâtrale de L’Union (Ecole Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique en Limousin). En sortant de l’école, il travaille pendant deux ans au CDN de Montreuil avec Gilberte Tsaï avant de créer sa compagnie en Limousin. Il créé Training (2013), le Tour du Théâtre en 80 minutes (2014) et Hélium (2015). En 2015, il adapte au théâtre le roman de François Bégaudeau, Jouer juste.

Notre petite ville – Mar 22 nov 19h30

Après trois ans d’études au sein de l'Académie, École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin (2010-2013), les apprentis comédiens ont eu l’envie de continuer à travailler ensemble et ont décidé de créer le Collectif Zavtra (demain en russe). C'est dans les différences, les univers et les compétences de chacun que le collectif trouve sa force. Il n’y a pas UN metteur en scène référent, mais plusieurs, selon les projets et les envies. Il s’agit alors de penser et d’expérimenter des modes de fonctionnement en privilégiant les découvertes, en essayant de faire évoluer les créations au fur et à mesure des rencontres.

Culotte & Crotte de nez – Mer 07 et Jeu 08 déc 19h30
La Cie est en résidence du 14 au 22 avril pour Parler la bouche pleine

La Cie du Dagor est implantée en Limousin-Nouvelle Aquitaine depuis 2001. La plupart de ses membres est issue de l’Académie-École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin. Elle a créé une dizaine de spectacles à destination de tous les âges : très petits, petits, moyens, grands, très grands. Dans une volonté de produire des spectacles pas uniquement pour un public ciblé, mais dans un souci de rassembler les spectateurs autour de thématiques spécifiques. En considérant qu’à partir d’un certain âge elles peuvent nous toucher toutes et tous, chacun à notre endroit. La direction artistique est partagée par Marie Blondel, Julien Bonnet et Thomas Gornet.

L’extraterrestre et le petit caca – Lun 07 14h30 et Mar 08 déc 10h et 14h30

Créé en 2007, la compagnie Fée d’hiver s’adresse au jeune public, et est tournée vers les écritures contemporaines. Fée d’hiver s’engage dans un théâtre exigeant et réfléchi. La Cie souhaite faire rêver et offrir un théâtre d’émotion et d’humanité. A travers ses créations, sa volonté est de porter une parole vive, de porter des images mêlées de rêve et de réalité, de confier au spectateur tout son rôle dans l’invention permanente de soi. Elle cultive des créations où poésie, fantaisie, légèreté, inventivité, plaisir de donner et d’échanger, font germer, dans la tête des petits et grands, des moments de bonheur qui ne pourront jamais se faner…

LA SCÈNE NATIONALE SOUTIENT ET ACCOMPAGNE LA JEUNE CREATION

Pour les saisons à venir, la Scène Nationale d’Aubusson oriente ses actions envers les jeunes créateurs, individuels et/ou en collectif. Cette forte orientation se traduit par un soutien artistique, financier, matériel et administratif. Cet accompagnement vise ainsi à une professionnalisation de ces jeunes créateurs, notamment avec la confrontation amicale et le regard aiguisé d’artistes confirmés. Ce travail déjà engagé depuis la saison 2014-2015 a permis d’inscrire progressivement des jeunes équipes dans le réseau professionnel : Cie Thomas Visonneau, Collectif Zavtra, Cie du Dagor, Cie Fée d’hiver… Cette saison, la Scène Nationale vous propose de venir découvrir le travail d’artistes émergents, accueillis pour la première fois en résidence et en diffusion. Ces nouveaux compagnons seront également associés pour les deux saisons à venir.