CELLULE

Mars
MAR 09
20h30
Suivi d’un bord de scène
Danse
Durée 40 min
Tarif b
Une femme. Un corps, une énergie, une ombre, une lumière.

Chorégraphie, interprétation, texte et images Nach
Scénographie, conception lumière Emmanuel Tussore
Directeur technique, conception son Vincent Hoppe
Construction décor Boris Munger et Jean-Alain Van
Avec les conseils avisés d’Heddy Maalem et Marcel Bozonnet

Nach - Nach Van Van Dance Company

Danseuse, Anne-Marie Van, alias Nach est une jeune femme qui a rencontré le krump sur le parvis de l’Opéra de Lyon en 2005. Ainsi, elle dit « explorer le territoire de ses clairs-obscurs intérieurs (…) et jouer avec l’ambiguïté de son corps androgyne, deux êtres qui conversent dans un même corps. » Car comme tous les krumpers, Nach est elle-même et son avatar, son personnage. Du krump, danse très codifiée, revendicative et hiérarchisée née à L.A. dans les années 2000 suite à des émeutes raciales, et où se côtoient prise de parole, contrôle des énergies et retour à soi, elle en présente une version personnelle, libérée du passé mais fidèle aux anciens du mouvement.

Dans ce solo Cellule, enfermée, Nach s’évade. Des projections vidéo habillent les murs de sa cellule par des jeux de gros plans sur des corps enlacés poussant les portes de l’enfermement. Dans cet autoportrait puissant à fleur de peau, elle danse la violence, la démesure, le désir et la peur. Mobilisant émotions, puissance et tensions spectaculaires, le krump de Nach captive par une forme d’exultation, d’une expressivité physique bouillonnante.

« Une femme. Un corps, une énergie, une ombre, une lumière. Dans un espace confiné, un être survit, questionne et se rencontre, en s’évadant par sa propre chair. » Télérama-Sortir

Dans le cadre de la programmation de la tournée PODIUM, Cellule sera présenté le 11 mars 2021 à Cournon d’Auvergne, le 26 mars à La Mégisserie de St Junien et le 30 mars à l’Empreinte, Scène Nationale de Brive.

Galerie