Danbé

Avr
JEU 14
19h30
Jeudi 14 avril · 14h30 scolaire
Récits
Musique
Durée 1h20 À partir de 12 ans
CONCERT NARRATIF SOUS CASQUE
En parallèle, soirée médiathèque pour vos enfants
Récit et musique dans l’intimité du casque

Texte Aya Cissoko et Marie Desplechin Adaptation Olivia Kryger Création musicale et sonore Pierre Badaroux, Laurent Sellier Avec Alice Lestrat, Pierre Badaroux, Vivien Trelcat Régie générale Nicolas Roy Administratrice de production Héléna Pichon Production et diffusion Marie Doré

Production +

Production : Cie (Mic)zzaj – Pierre Badaroux

Coproduction : La Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration – Paris et la Ferme de Bel-Ebat – Ville de Guyancourt. Avec le concours du Théâtre – Scène nationale de Mâcon, du Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque, de la Traverse – Ville du Bourget-du-Lac, du Carré Belle Feuille – Ville de Boulogne-Billancourt. Avec le soutien en production de la DRAC Rhône-Alpes et du Conseil Général de Savoie.

La compagnie (Mic)zzaj / Pierre Badaroux est conventionnée par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes et le Conseil Départemental de Savoie, soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

(Mic)zzaj est compagnie associée à Château Rouge, scène conventionnée d’Annemasse.

D’Aya Cissoko & Marie Desplechin
Cie Mic(zzaj)

C’est une traversée intime, qui s’écoute sous casque, sur coussins ou chiliennes. Un récit de vie écrit à quatre mains par Aya Cissoko et Marie Despleschin, et transformé par la Cie Mic(zzaj) en concert littéraire et sonique.
Au micro, la comédienne se coule dans le souffle d’Aya, qui dit les deuils vécus par sa famille malienne victime à Paris d’un incendie criminel, et l’incroyable force puisée dans la boxe pour s’inventer une vie bien à elle.
Aux côtés de la comédienne, deux multiinstrumentistes créent en direct une bande-son
électro-acoustique sobre et poignante à la fois.
Et l’indéfectible détermination d’Aya se déploie, depuis les rings des championnats de boxe jusqu’à l’institut d’Études Politiques de Paris. Avec l’idée farouche de toujours garder le Danbé (dignité en bambara) et de continuer à se battre, la tête haute.
Le casque, cet outil qui permet de faire entendre des choses extrêmement fines, relie tous les spectateurs avec un fil ; c’est à la fois pour chacun et tous ensembles. Grâce à ce chuchotement, passionnant et très inventif, les gens s’abandonnent avec cette histoire qu’on vient leur susurrer au creux de l’oreille.

« L’histoire d’Aya Cissoko (championne du monde de boxe) commence par le récit de son enfance, à la fin des années 70, dans le quartier de Ménilmontant. Une famille heureuse jusqu’à l’incendie dans lequel périssent son père et sa plus petite sœur, qui marque le début d’une vie dure, que la petite exprime sur le ring… Un portrait écrit à quatre mains avec Marie Desplechin et mis en scène par la compagnie (Mic)Zzaj, qui explore une nouvelle fois, avec toujours autant d’intensité, le concept du concert narratif sous casque : chaque spectateur écoute le récit et la musique électroacoustique en direct et dans l’intimité. Outre l’exceptionnel talent des interprètes (une narratrice et deux musiciens), le dispositif offre une expérience unique. »
Françoise Sabatier-Morel (F.S.-M.) T T T TÉLÉRAMA

Galerie