Les oiseaux meurent facilement dans cette chambre

Janv
MAR 21
20h30
Suivi d’un bord de scène
Théâtre
Durée estimée
1h15
Tarif b
Création
Une tragédie de l’intime, une électre japonaise.

D’après L’arbre des tropiques de Mishima
Mise en scène Jean-Baptiste Tur
Interprètes Heidi-Eva Clavier, Clément Delpérié, Gabriel Tur, Thomas Délpérié
Chorégraphie Nitya Peterschmitt
Conseil dramaturgique Clément Delpérié
Lumière Valentin Paul
Son Ludovic Enderlen

Production +

Production Collectif Le Grand Cerf Bleu coproduction Scène nationale d’Aubusson, Théâtre de L’Union – Centre dramatique national de Limoges. Etape de travail à La Loge en 2017. Le spectacle a bénéficié du programme «90m2 créatif» (La Loge – Paris, Centquatre-Paris) soutien Théâtre de Vanves, Centquatre-Paris, La Comédie Française et de la Péniche Opéra. Le Grand Cerf Bleu est associé à La Manufacture – CDN de Nancy-Lorraine et compagnon de la Scène Nationale d’Aubusson en 2019-2020 et associé au Théâtre de L’Union – CDN de Limoges en 2019-2020.

D’après Yukio Mishima
Jean-Baptiste Tur – Collectif le Grand Cerf Bleu

Entre deux créations collectives, Le Grand Cerf Bleu – qu’on ne présente plus -, propose des formes satellites singulières qui sortent du registre habituel du trio de metteurs en scène. Jean-Baptiste Tur porte ici seul l’adaptation d’un texte poétique pré-existant (L’arbre des tropiques de Yukio Mishima), tragique huis-clos familial qu’il imagine dans un dispositif trifrontal immersif et intimiste.

Ikuko, enfant gravement malade et se sachant condamnée, vit recluse dans sa chambre, où elle joue à fomenter avec son frère le meurtre d’une mère cruelle et cupide. Pulsions incestueuses, fantasmes de parricide… Sous l’emprise d’Eros et Thanatos, et le regard d’une tante impuissante, la famille libère des pulsions archaïques et dévastatrices sans doute révélatrices d’un mal social plus profond.

Pour toucher à la dimension cathartique de la tragédie intime, Jean-Baptiste Tur invite le public à s’installer aux lisières de cette chambre, fermée par un duo de musiciens (Thomas Delpérié et Gabriel Tur), qui baignent l’espace d’une nappe sonore permanente, abstraite et musicale. Et dessine une performance à la croisée de l’expérience textuelle, du concert, de l’installation et de la danse butô…

En résidence à la Scène Nationale du lundi 06 au mardi 21 janvier 2020

ARTISTE(S) COMPAGNON(S)
JEAN-BAPTISTE TUR
COLLECTIF LE GRAND CERF BLEU

Jean-Baptiste Tur s’est formé au conservatoire d’art dramatique de Béziers et du 6ème arrondissement de Paris, avant d’entrer à l’École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin. Comédien, il travaille sous la direction de metteurs en scène de renom. Il met en scène plusieurs spectacles au sein du Collectif Zavtra : La Courtine 1917-Une saison rougeIl était une fois un pauvre enfant. Il crée Non c’est pas ça ! (Treplev variation) et Jusqu’ici tout va bien avec le Collectif Le Grand Cerf Bleu, créé en 2014, dans lequel il est également comédien. Ces spectacles ont tous été présentés à la Scène Nationale d’Aubusson. Il revient pour cette adaptation du roman de Yukio Mishima L’arbre des tropiques.