L’homme qui tombe

Oct
MAR 05
19h30
Théâtre & vidéo
Durée 3h15
Le 11 septembre et les effets de son onde de choc sur la vie des Américains

Traduction Marianne Véron Mise en scène Adaptation & Scénographie Simon Mauclair, Assistantes Charlotte Cobos & Pépita Car Création musicale & sonore Allan de la Houdaye Création lumière Gérard Gillot et Jérôme Dumas Cadrage vidéo & montage Matthieu Ponchel Accessoires Amandine Chaffard Vincent Carpentier & Pépita Car Maquillages / Habillage Christine Ducouret Avec Ashille Constantin Isabella Olechowski Natalie Royer Alexandre Ruby Bernard Vergne et Gaëlle Voukissa

Production +

L’Adaptation de « L’HOMME QUI TOMBE et L’ANGE ESMERALDA » est représentée dans les pays de langue française par Dominique Christophe / L’Agence, Paris en accord avec Abrams Artists & The Wallace Literary Agency, New York.

Production CORNERSTONE Co-production Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin / La Coupe d’or – Scène Conventionnée de Rochefort / Scène Nationale du Sud-Aquitain / OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine / L’Odyssée – Scène Conventionnée de Périgueux / Théâtre Roger Barat – Herblay / Le Gallia – Scène Conventionnée de Saintes. Soutien Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Nouvelle-Aquitaine / Ville de Limoges /Région Nouvelle-Aquitaine / ADAMI / Fond d’Insertion de l’Académie – École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin. Aide à la diffusion de l’ OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine Résidences automne/hiver 2020

De Don DeLillo
Cornerstone - Simon Mauclair

D’une part, il y a Keith, qui sortira vivant d’une tour jumelle un certain 11 septembre 2001 ; de l’autre, Hammad qui quelques mois plus tôt rejoint une cellule terroriste. Destins croisés d’un jeune homme qui se construit une identité en planifiant la destruction, et d’une famille américaine qui tente de se reconstruire après. Adaptant pour la scène le roman éponyme de l’écrivain Don DeLillo, Simon Mauclair entrelace les langages de la littérature et du cinéma : des acteurs parfois filmés en direct, tour à tour narrateurs, performeurs et musiciens, pour une oeuvre qui ausculte chapitre après chapitre le versant intime de la violence du monde.

Simon Mauclair a présenté au théâtre Jean Lurçat en octobre 2020 « L’ange Esmeralda », également adapté d’une nouvelle de Don DeLillo.

Galerie