Rester dans la course

Mars
JEU 12
20h30
Suivi d’un bord de scène
Théâtre
Durée 1h30
Tarif b
Création
Accepter de se regarder soi pour regarder le Monde.

Écriture – Mise en scène – Interprétation Marilyne Lagrafeuil
Collaboration artistique Alexandre Doublet
Assistanat mise en scène Aurélie Bidault
Création musicale – Interprétation Sébastien Chadelaud
Scénographie – Costumes Cécilia Delestre
Création lumière – Régie générale Émilie Cerniaut

Spectacle en coréalisation avec l’OARA

Production +

Partenaires CNAR – Pronomade(s) en Haute Garonne, Scène Nationale d’Aubusson, La Mégisserie – Scène conventionnée – Saint Junien, Théâtre des Quatre Saisons – Scène conventionnée – Gradignan, Pôle programmation culturelle – Ville de Floirac, L’Odyssée – Scène conventionnée – Périgueux avec le concours de l’État (Ministère de la Culture – DRAC Nouvelle Aquitaine), La Région Nouvelle Aquitaine, Le Département de la Corrèze soutien OARA – Nouvelle-Aquitaine, SPEDIDAM, Théâtre du Cloître – Scène conventionnée – Bellac.

Marilyne Lagrafeuil – Compagnie La sœur de Shakespeare

Il y a deux ans, nous étions deux artistes taraudées par un furieux désir de parler de notre bagarre acharnée pour rester dans la course. Parler de cette impossibilité de cocher toutes les cases, de répondre aux multiples injonctions de notre société néolibérale ultra connectée.
En cours de route – de course – ma partenaire a fait un burn out. Je me suis retrouvée seule avec la certitude  qu’il fallait continuer. Mais comment ?
Faire de cette interruption un nouveau chemin : écrire une fiction à partir de cette réalité vécue. Raconter toutes les courses de la vie. La course pour : ne pas être un loser, un raté, un has been, un rien ; vieillir sans que ça se voit ; rester cool, tendance, dans le move ; être aimé, populaire, choisi, liké ; gagner sa vie ; être en bonne santé, sportif, épanoui, joyeux et performant ; être serein, zen, bienveillant, résilient ; avoir le bon corps, le bon look, le bon mec, la bonne meuf, les bons enfants, la bonne déco, le bon style, les bonnes photos de vacances, réussir, montrer qu’on réussit.
Nous allons créer un lieu d’intimité avec le public pour dérouler le fil de cet album drôle et pathétique. Les tribulations d’une quarantenaire qui révèle sans détour ses difficultés de rester dans la course. Un exercice de nudité et d’autodérision  pour questionner le mensonge permanent de la représentation de soi. Une histoire singulière traversée par celle d’autres figures, qui elles aussi, essaient de rester dans la course. Une tentative consolatoire de partager l’extrême difficulté que représente être vivante.

Marilyne Lagrafeuil

ARTISTE(S) À DÉCOUVRIR
MARILYNE LAGRAFEUIL
CIE LA SOEUR DE SHAKESPEARE

Marilyne Lagrafeuil et Gwenaëlle Mendonça ont créé en 2013 la compagnie La soeur de Shakespeare.
Leur travail s’articule autour de l’écriture contemporaine (auteurs vivants, adaptation de textes non théâtraux, écriture au plateau) qui induit l’invention de nouvelles formes scénographiques (lumière vidéo, création et spatialisation sonore, créations hors les murs). Chaque création naît d’une nécessité et est l’aboutissement d’un processus de recherche collective associant auteur-e, metteur-e en scène, comédien-ne, vidéaste, créateur-trice sonore, scénographe, ingénieur-e du son, chef-fe cuisinier-ière, entraîneur-se sportif-ve… Depuis 2018 Marilyne porte seule les projets de la compagnie. Nous avons pu découvrir une étape de travail la saison passée pour aboutir à la création en mars 2020.