Nuits Noires

Le Festival des
Nuits noires à Aubusson

accompagne nos journées !
Du 2 au 5 juin 2020

La Scène Nationale d’Aubusson confirme son soutien à ce festival. Depuis les origines, la Scène Nationale a défini des coopérations avec ce festival et nous avons élargi ce partenariat en 2019 en accueillant toute la semaine, prix, ateliers d’écriture, soirées festives partagées, exposition etc… Nous réitérons donc cette semaine spéciale polar début juin 2020.

Le festival des Nuits noires à Aubusson est un festival dit « atypique » dans la mesure où il a été pensé autour d’une rencontre entre 500 à 700 adolescents âgés de 14 à 18 ans, d’un public adulte et de plus d’une vingtaine d’auteurs de roman noir. Le Président d’Honneur en est Jean-Bernard POUY.

Durant 4 jours (2 journées collégiennes puis 2 lycéennes), à l’intérieur et à l’extérieur de la Cité scolaire Jamot /Jaurès d’Aubusson, tout ce petit monde tisse les liens d’un moment de vie extraordinaire.
Depuis sa création en 2006, les lycéens remettent le Prix Académique du Polar Lycéen, et, déjà depuis 8 ans, ce sont les collégiens qui délibèrent sur une sélection de littérature jeunesse de grande qualité pour décerner leur Prix Académique Collégien du Roman Noir, le Prix Hafed BENOTMAN.

Dès sa création, Cécile MAUGIS, présidente de l’association en charge du festival, a pensé avec Jean-Bernard Pouy, cette semaine comme un moment d’échange où les auteurs prennent en charge des groupes d’élèves, pour les faire argumenter sur les livres lus durant l’année et leur faire écrire des nouvelles en français, en anglais et en espagnol.
Le résultat est toujours saisissant, que ce soit par la qualité des arguments des critiques littéraires, le panache des élèves qui les lisent, que par leur imagination décrivant des tranches de vie mêlant suspense, rire et pensée noire.

Tout au long de la semaine, les auteurs accompagnent les élèves aussi à l’extérieur du collège et du lycée pour un moment de cinéma, avec les courts métrages réalisés par les élèves d’après une histoire dont ils sont les auteurs. Il y a aussi les moments partagés autour des concerts, des lectures, du théâtre, des performances, des ateliers artistiques… La mythique soirée des «Presque Papous dans la Tête» clôt le vendredi d’une semaine bien remplie.

De nombreuses actions sont menées dans la Région en amont et en aval du festival dans la Région : des ateliers d’écriture pour adultes, d’autres dans divers collèges et lycées, un concours d’affiches, des rencontres en médiathèques, librairie et bars associatifs, des lectures publiques, des ateliers d’investigation scientifique…
La littérature du genre est de plus en plus riche, c’est bien grâce à des auteurs qui osent explorer les traits les plus sombres de leurs personnages et des situations qu’ils leur font vivre, que le festival des Nuits noires existe. C’est parce que les auteurs sont heureux de rencontrer leurs jeunes lecteurs que le festival existe et continue. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et contribue à former les lecteurs de demain.