Les expositions

Dès sa création en 1981, le Centre Culturel et Artistique Jean Lurçat accueillait arts plastiques et arts vivants. Forte de cette identité, la Scène nationale favorise les hybridations entre ces Arts via les arts visuels notamment.

APPARITIONS

Une exposition photographique de Philippe Laurençon et de Fanny Soriano – Compagnie Libertivore

Fanny Soriano, directrice artistique de la compagnie Libertivore associée depuis plus d’un an au théâtre a pris ses marques à Aubusson et sillonné le Plateau de Millevaches à notre invitation. Touchée par ces paysages, elle a invité le photographe Philippe Laurençon a saisir des apparitions circassiennes pour surprendre nos regards.
Apparitions invente des représentations humaines, ludiques ou perturbantes au sein des paysages de la Creuse. Les photographies ont été prises à Vallière, à Aubusson et ses alentours ainsi que sur l’île de Vassivière, afin de magnifier les paysages ruraux comme urbains que le département offre. Il s’agit de créer des mirages aptes à saisir le regard, en usant du potentiel unique permis par les techniques acrobatiques. Les corps sont mis en scène pour dialoguer de manière singulière et sensible avec le paysage creusois.

Exposition du 25 nov. 2022 au 21 jan. 2023 au Centre culturel puis en itinérance.

Compagnie Libertivore

Philippe Laurençon

LE FIL DE LA PIERRE

La prolongation d’un spectacle au travers d’une exposition permet l’exploration de nos rêves et de nos réflexions. Le théâtre Jean Lurçat a invité la compagnie Le Chat perplexe à présenter l’exposition Le fil de la pierre en lien avec le spectacle Le bal des casse-cailloux.

À travers cette installation, la compagnie du Chat perplexe invite le visiteur à remonter le temps à la recherche de ces hommes et ces femmes qui avaient « habité » ces bois. Les derniers d’entre eux leur ont livré leurs paroles, leurs souvenirs, leurs histoires. Des photos en noir et blanc et des films amateurs sont sortis des tiroirs. Par ces souvenirs vibrants, vivants, une époque a repris vie. Aujourd’hui au fond des bois, on suit leur trace que le temps efface : les boules de granit entamées, les machines que les ronces enlacent…
Le parcours de cette exposition est conçu en deux temps : l’objectif d’Ernesto Timor invite d’abord le visiteur à une étonnante promenade. Il nous permet de regarder d’un autre œil ces paysages envoûtants, peuplés de traces énigmatiques. La scénographie de Nico Gotro et Nelly Cazal, toute en suspension et en transparence, ainsi que le paysage sonore singulier proposé par Estelle Coquin, participent à l’atmosphère insolite de ces lieux.
Et puis, à travers des montages sonores, des portraits photographiques, un film, et des images d’archives, on accède aux témoignages. On découvre des paroles, on partage des sourires et on entrevoit quelques-unes de ces tranches de vies..

Exposition du 22 février au 22 mars

Compagnie Le chat perplexe – Les Arts Dits

 

CURA

Croiser les arts vivants, les arts plastiques et les métiers d’arts

La renommée d’Aubusson est intimement liée à la Tapisserie depuis des siècles et donc au dessin et à la peinture (avec notamment les cartons nécessaires à la réalisation des tapisseries). Une école nationale d’art décoratif y fut créée au XVIIIe siècle. La genèse du Centre Culturel et Artistique Jean Lurçat où se situe la Scène nationale est ainsi marquée du sceau de cette histoire. En effet, en 1978, la construction d’un musée est décidée, sous l’impulsion d’André Chandernagor, ancien Ministre des Affaires européennes. Il s’agit alors de concevoir un projet culturel complet et ambitieux : réunir en un lieu unique musée, théâtre (qui recevra le label « Scène nationale « en 1991), bibliothèque, salle audiovisuelle équipée, studio son, imprimerie et café-musique.
Du fait du manque de place, de nombreuses structures ont quitté le CCAJL au fur et à mesure des années. Reste aujourd’hui la médiathèque, le théâtre Jean Lurçat, une galerie et 4 salles d’exposition temporaire estivale de la Cité de la Tapisserie.

L’envie de revenir aux origines du projet du bâtiment, où se mêlait arts plastiques et arts vivants, a rencontré le programme Cura. Grâce à celui-ci, financé par le Ministère de la Culture avec le Centre national des arts plastiques, 12 scènes nationales dont celle d’Aubusson ont été sélectionnées pour accueillir des curateurs et imaginer ensemble une programmation d’exposition au sein du Centre Culturel en 2024 et 2025.
Dominique Moulon et Annso Boulan sont les deux professionnels que le théâtre et le Ministère ont choisi pour imaginer des expositions, en écho au projet artistique du Théâtre Jean Lurçat.
Dominique Moulon est curateur indépendant, critique d’art et enseignant. Titulaire d’un doctorat en Arts et sciences de l’Art, il est membre de l’Association française des Commissaires d’Exposition et de l’Association Internationale des Critiques d’Art.
Annso Boulan, ex-enseignante, titulaire d’un master de médiation culturelle, accompagne aujourd’hui des metteurs et metteuses en scène dans le développement de leurs créations et compagnies. Elle se nourrit d’arts visuels à toutes les occasions.

Le théâtre Jean Lurçat accueille la première exposition CURA, du 16 mars au 20 avril 2024 sur la thématique des « Réalités alternatives ».
Pour cette première exposition, 5 artistes ou duo d’artistes pour 7 œuvres seront exposés au sein du Centre Culturel et Artistique Jean Lurçat et dans les rues de la ville d’Aubusson.

Vernissage le vendredi 15 mars à 18h30

Découvrir l’exposition