L’autre histoire

Juin
JEU 30
19h30
Gratuit
Rencontres
Durée 2h
Entrée libre
Réserver en ligne
Une rencontre autour du thème des femmes afghanes, avec musique et poésie

Depuis septembre 2021, le théâtre Jean Lurçat accueille Fatima Hamta, artiste afghane de 23 ans, réfugiée à Aubusson depuis l’arrivée des talibans au pouvoir. Après son installation dans le studio du théâtre, elle a pris des cours de français, donné des cours de jonglage en anglais à des collégiens et préparé sa poursuite d’études à Science Po Paris à la rentrée prochaine. Pour clôturer son année parmi nous, elle nous propose une rencontre autour du thème des femmes afghanes, avec musique, témoignages et poésie.
L’autre histoire, c’est un événement sur l’histoire des femmes afghanes qui ont fui leur pays à cause de la guerre. Ces femmes qui étaient actrices, musiciennes, avocates… ont perdu leur maison, leur carrière et leur liberté et elles sont venues en France pour poursuivre leurs rêves. L’autre histoire parle aussi de ces femmes qui sont restées en Afghanistan et qui se battent pour leurs droits : à l’éducation, à un métier et à la liberté. Elles veulent participer à l’amélioration de leur pays et non à soutenir la guerre. Elles sont fortes, elles qui vont jusqu’à tout sacrifier pour obtenir leurs droits. L’autre histoire vous fera découvrir la musique afghane de Nasima Omid et l’histoire de la vie de Hakima Alizada, en tant qu’avocate, avant et après l’arrivée des talibans, ainsi que leur voyage depuis l’Afghanistan jusqu’en France : elles sont toutes deux accueillies au Théâtre des Îlet, CDN de Montluçon.

« Nous nous battons pour nos rêves avec la littérature et non avec un fusil et des balles parce que nous sommes ici pour la construction et non pour la destruction. Nous nous battons contre l’ennemi des lumières, les talibans, qui ont peur de l’émancipation et du pouvoir des femmes. Nous devons sacrifier beaucoup sur le chemin de la liberté pour construire un avenir radieux pour notre génération. » Fatima Hamta

Avec la participation d’Agnès Zeppa, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité.

Galerie